Biographie

Stefan Horik naît à Québec en 1965 d’un père d’origine ukrainienne et d’une mère québécoise. Durant son enfance, il voyage beaucoup avec ses parents, qui ont des tendances plutôt nomades, jusqu’au jour où toute la famille s’installe sur une vieille ferme en Charlevoix.

Son lieu de résidence et son milieu familial ont sûrement influencé ce qu’il fait aujourd'hui. Depuis son jeune âge, il habite le magnifique comté de Charlevoix qui, pour lui comme pour de nombreux artistes, est une source quasi inépuisable d’inspiration.

Il expose pour la première fois en 1996; la vente de ses tableaux l’encourage à continuer et sa passion pour la peinture ne fait que s'accentuer. Stefan est un passionné de nature et d’aventure. Ses voyages l’amènent un peu partout en Amérique du Nord; il y puise son inspiration pour ensuite composer des œuvres empreintes d’émotion. Sa palette est toute en contrastes et il exécute à la spatule avec beaucoup de spontanéité des tableaux très « vibrants ».

Aujourd’hui, Stefan Horik est un artiste canadien établi. Il expose dans des galeries à travers le Canada et il est représenté aussi aux États-Unis. En résumé, on peut dire que les voyages et le temps forgent les tableaux de sa carrière artistique.

Évolution

Stefan s’intéresse à l’art depuis son tout jeune âge. Son père, lui-même artiste peintre, peignait souvent sur le motif et emmenait toute la famille avec lui. À 10 ans, il demande à assister aux cours de peinture que donnait son père. L’environnement dans lequel il vit est très stimulant pour un jeune garçon. C’est la campagne avec ses rigueurs et ses bonheurs.

Cette enfance sera le fondement de ce qu’il deviendra. Aussitôt après avoir terminé un bac à l’Université de Sherbrooke, il revient vivre en Charlevoix où il se met à la peinture plus sérieusement. Après le travail, le vendredi après-midi, il saute dans sa voiture et, beau temps mauvais temps, il se rend à Québec suivre des cours de dessin ou de peinture. Sa carrière professionnelle débute en 1996 quand il participe à une première exposition collective. Puis en 1999 a lieu sa première exposition solo à Montréal. Quelques années plus tard, il se consacre à plein temps à son art et raffine sa technique.

La progression de sa carrière est fulgurante. D’exposition en exposition, il agrandit son réseau de galeries avec Vancouver comme dernière frontière canadienne. Comme il voyage beaucoup aux États-Unis, il envisage y exposer dans un avenir rapproché.

Aujourd’hui, il partage son temps entre des voyages où il fait le plein d’images et le travail en atelier où il exécute des tableaux composés selon ses souvenirs pour exprimer une émotion.

Cette enfance sera la fondation de se qu’il deviendra. Tout de suite après avoir